Lancement de l’enquête SYGRI initiale du PASK II

Le SYGRI est une méthodologie systématique et un ensemble d’indicateurs communs pour mesurer et informer sur la performance et l’impact des programmes et projets financés par le FIDA.

Le PASK II a noué un partenariat avec l’Office National de la Statistique, unique organisme public techniquement compétent pour exécuter des enquêtes d’envergures, pour l’exécution de sonenquête SYGRI de référence.

A travers les résultats de cette enquête, le FIDA et ses partenaires cherchent à comprendre comment les projets financés par leFonds contribuent à améliorer les moyens d’existence des ruraux pauvres.



Dans le cadre de la réalisation de cette enquête, le FIDA a choisi deux indicateurs obligatoires pour mesurer l’impact des projets et programmes, à savoir : un indice des biens des ménages (comme variable substitutive pour la pauvreté) et la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans. Le niveau d’alphabétisation des femmes et des hommes et l’accès à l’eau potable et à une hygiène adéquate sont également des indicateurs d’impact.

Afin de faciliter la collecte, l’analyse et la présentation de données sur les indicateurs d’impact, le FIDA a conçu un outil permettant d’entreprendre des  enquêtes d’impact à trois stades de la vie du projet (au démarrage, à mi-parcours et en fin de projet). Ces différents exercices constitueront une base pour mesurer l’impact du projet en ce qui concerne les changements au fil du temps en utilisant des indicateurs clés.

La première enquête (démarrage) doit être menée après le lancement du projet qui, dans le cas du PASK II a été organisé au mois de mai 2014 pour un démarrage effectif en août 2014. La deuxième enquête est à réaliser peu de temps avant la revue à mi-parcours de sorte que les résultats de l’enquête puissent être pris en compte par la mission de revue. Enfin une dernière enquête à mettre en œuvre durant la dernière année du projet et dont les résultats seront intégrés au rapport de l’évaluation finale du projet.

1.     ETAPE PREPARATOIRE DE L’ENQUETE

a)     La collecte des données démographiques

-          Elaborer une correspondance ou prendre contact avec le responsable de direction nationale en charge des données démographiques pour acquérir les données démographiques de l’ensemble de la zone d’intervention du projet.

-          Etablir par niveau et selon le découpage administratif du pays et par ordre alphabétique la liste de tous les villages de la zone du projet en précisant leur population et le  nombre de ménages. Le consultant international pourrait le faire si une liste est obtenue à partir de la direction nationale en charge des questions démographiques.

-          Cette liste par ordre alphabétique doit être établie sur une feuille EXCELL.

b)     La collecte des équipements anthropométriques

-          Le bureau UNICEF de la Mauritanie vient d’affecter à la coordination des projets et programmes du FIDA, il y a quelques mois,  6 toises et 6 balances de qualité pour la réalisation des enquêtes SYGRI.

2.     FORMATIONS DES ENQUETEURS

La formation des enquêteurs est une étape très importante et déterminera la qualité de l’enquête sur le terrain. Cette formation qui est théorique et pratique doit se dérouler en 5 jours sanctionnée par une évaluation finale.  Le responsable suivi-évaluation du projet et les responsables des antennes, s’ils existent, doivent également participer à la formation pour renforcer la supervision sur le terrain. Le staff de la direction doit participer, si possible, à l’ouverture et à la clôture de la session de formation.

En vue de faciliter l’apprentissage et l’assiduité des apprenants, des pauses café et pauses-déjeuner seront offerts pendants les 5 jours pour les maintenir sur place et éviter les retards possibles après des pauses déjeuner libres. La durée quotidienne de la formation sera de 5 heures maximum pour donner assez de temps de lecture aux enquêteurs à cause de l’évaluation finale qui aura lieu le cinquième jour de formation.

a)     Formation théorique des enquêteurs

La durée de la formation est de 5 jours, conformément au programme de travail inclus dans le guide du FIDA. Elle s'est déroulée dans de bonnes conditions d’appuis matériel et logistique, avec toute la disponibilité de l’équipe dirigeante du projet.

Tous les thèmes à traiter ont étéprésentés et commentés par le consultant. Au cours de la formation, le consultant a insisté sur les bons comportements à épouser par les enquêteurs durant toute l’enquête. Il mettra aussi l’accent sur une bonne maîtrise de la méthodologie de l’enquête par les participants, mais aussi et surtout de son application rigoureuse sur le terrain. Certaines sessions ont étélonguement traitées lors de la formation, notamment : la sélection des ménages à enquêter, la qualité des rapports interpersonnels dans les ménages au cours de l’interview, l’identification de l’âge approximatif de chaque enfant situé entre 0 à 59 mois ne disposant pas de certificat de naissance en utilisant le calendrier des évènements nationaux et locaux les plus connus dans la zone du projet, les mensurations de longueur ou taille et poids des enfants, le remplissage correct du questionnaire, etc.

Tous les documents relatifs aux différentes sessions traitées durant la formation, ont étémis à la disposition des enquêteurs pour des lectures quotidiennes et pour s’y référer en cas de nécessité, durant la période de l’enquête sur le terrain.

b)     Formation pratique des enquêteurs

Cette session pratique de la formation avait objectif d’aider les participants à s’exercer et à mesurer leur niveau de connaissance  par rapport à la méthodologie de l’enquête et des techniques de mensuration et de pesage des enfants, et au formateur de pouvoir apporter des ajustements s’il constate des erreurs dans les techniques enseignées.

Au quatrième jour, comme indiqué dans le programme initial de formation, les enquêteurs ont été répartis  en trois équipes et transportés dans des quartiers périphériques.  Pour un exercice pratique d'enquête.

3.     SELECTION DES MENAGES A ENQUETER

a)     Détermination de l’échantillon

Conformément aux dispositions définies dans le cadre des enquêtes de référence SYGRI, l’échantillonnage par grappes a étéretenu. Un échantillon de 900 ménages équitablement repartis entre 30 grappes a été constitué pour l’ensemble de la zone du projet sur la base des données  démographiques mises à la disposition du projet

b)     Sélection des villages

Cette sélection est généralement réalisée au cours de la formation, sur la base la liste  répertoriant l’ensemble des villes et villages des communes, des Moughataa et des Wilaya couverts par le projet. Cette liste servira comme base d’échantillonnage pour l’identification de chaque village. Afin de rester conforme aux principes du FIDA, l’enquête n'a concerné que les villages où vivent les ruraux pauvres. A cet effet, toutes les villes, les chefs lieux des communes et les gros villages situés sur les grands axes routiers, à caractère urbain ou semi urbain ont étééliminées de la liste, pour ne retenir que les villages ruraux pour la sélection des grappes.   Ensuite, il a étéprocédé à la sélection de ces  30 villages ou grappes à partir des effectifs cumulés des populations des villages de la liste. Le total est divisé par 30 pour obtenir l’intervalle d’échantillonnage (pas de sondage).

4.     COLLECTE DES DONNEES SUR LE TERRAIN

L’outil de collecte des données à utiliser sur le terrain est bien sûr le questionnaire élaboré et proposé par le FIDA qui a été maintenu après avoir intégré les adaptations. Cette fiche d’enquête est composée de trois sections : une première section relative aux données démographiques ; une deuxième section pour les informations liées à la situation socioéconomique du ménage (radio, téléviseur, réfrigérateur, moyens de transport, outils pour cultiver le champ, animaux appartenant au ménage, source d’approvisionnement en eau, rapport plancher/sol, durée de la dernière période de soudure et type de combustible pour faire la cuisine, etc.) ; et une troisième section réservée aux mesures anthropométriques appliquées aux enfants dont les âges sont compris entre 0 et 59 mois et vivant permanemment dans les ménages sélectionnés.

Trois équipes ont étéconstituées pour la réalisation de l’enquête. A chaque équipe a étéattribuée une dizaine de villages ou grappes à réaliser en dix jours, à raison d’une grappe de 30 ménages par jour. Un repos d’une journée est autorisé après 5 jours d’enquête pour permettre à l’équipe de se détendre à cause de la charge de travail qu’impose cette enquête SYGRI. Il est important de préciser que leur répartition sur le terrain a tenucompte de la répartition spatiale des villages à enquêter en octroyant à chaque équipe les villages qui sont les plus proches des uns et des autres afin d’éviter les déplacements des équipes dans plusieurs sens et gagner en temps et en carburant.

Les mesures anthropométriques incluent l’âge, le poids et la taille de l’enfant. La mesure du  poids se fera avec une balance électronique UNICALE, qui permet de peser les tout-petits tenus dans les bras d’un adulte (« pesée avec tarage ») et les enfants seuls sur la balance lorsqu’ils ont atteint l’âge de se tenir debout sans assistance. La taille est mesurée debout si l’enfant a 24 mois et plus, et couchée si l’enfant a moins de 24 mois, conformément à la procédure standard décrite dans le Guide du FIDA. Avec l’âge de l’enfant et ces deux mesures, trois indicateurs clés de l’état nutritionnel sont calculés, à savoir : le poids par rapport à l’âge, la taille par rapport à l’âge et la taille par rapport au poids.