Mission du FIDA pour la supervision du Programme-Pays

Cette mission intervient dans un contexte marqué par la préparation de l’achèvement du projet prévu au 30 juin 2019 (y compris le cofinancement du Fonds mondial pour l’environnement –FEM – qui sera clôturé en juin 2019), la transition vers la mise en place d’un programme-pays avec le démarrage des activités du projet de développement des filières inclusives (PRODEFI) ; et la mise en œuvre du nouveau COSOP qui préfigure la préparation prochaine (avant fin 2018) du nouveau Projet de gestion durable des ressources naturelles, d’équipement communal et de structuration des producteurs ruraux (PROGRES). Ce nouveau projet mettra à l’échelle les acquis du PASKII et promouvra une approche territoriale en complément de celle du PRODEFI facilitant l’inclusion des ruraux pauvres dans les filières. Cette mission inaugure également la supervision conjointe des projets du portefeuille instaurée dans le cadre du programme-pays.

La mission poursuivait un double objectif :

1. Evaluer les progrès accomplis dans la mise en œuvre à travers l’état des principaux indicateurs depuis la revue à mi-parcours du projet (RMP) en novembre 2016, l’état de mise en œuvre des recommandations de la supervision de mai 2017 et le point d’exécution des PTBA 2017 et 2018 ;

2. Formuler des recommandations pour améliorer la performance d’ensemble du projet en cette phase de mise en œuvre de sa stratégie de sortie.

La mission a travaillé en collaboration étroite avec l’équipe de coordination nationale et des antennes du projet. Elle a tenu des rencontres à Nouakchott le 20 mars puis du 26 au 29 mars avec les autorités administratives (Ministère de l’agriculture, Ministère des finances) et les partenaires de mise en œuvre du projet. Sur la base d’un programme de travail proposé par la Coordination du projet et validé par la mission, celle-ci s’est rendue sur le terrain du 21 au 25 mars dans les régions de Mbout, Ould Yengé de Kankossa pour y visiter une trentaine de réalisations du projet (microprojets économique financés par le Fonds d’appui aux initiatives économiques –FAIE ; les investissements communaux d’intérêt public subventionnés par le Fonds d’investissement (FIEC, les sites aménagés en CES/DRS, les périmètres pastoraux, mini-barrages, forages, etc.) et échanger avec les partenaires de mise en œuvre et les bénéficiaires, en particulier : (i) les jeunes promoteurs de dépôts de gaz à usage domestique; (ii) les femmes exerçant des activités de maraîchage ; (iii) les coopératives d’embouche, de petite transformation ; (iv) les élus des Cadres communaux de concertation (CCC); et (v) les Comités de gestion constitués autour des aménagements. Les visites de terrain ont été ponctuées de séances journalières participatives de mise en commun et de synthèse permettant de partager les commentaires, analyses préliminaires de chacun des membres de la mission, et d’entrevoir les pistes de recommandations.

Au terme de la mission, un aide-mémoire a été préparé et discuté de façon détaillée et participative avec l’équipe de projet le 28 mars. Ces discussions ont permis de préciser certains constats et recommandations de la mission. La mission a par la suite été reçue par Mme la ministre de l’agriculture à qui elle a présenté ses conclusions. Le 29 mars, l’aide-mémoire a été de nouveau présenté au Ministère de l’économie et des finances (Représentant de l’emprunteur) avant d’être cosigné par le Chargé de portefeuille et le Directeur général des investissements et de la coopération économique.